Nouvel An Lunaire (5 mars 2018)

Comme chaque année, l’ENS de Lyon et l’Institut d’Asie Orientale (IAO) fêteront le nouvel an lunaire 農曆新年, placé cette année sous le signe du Chien.

Le lundi 5 mars 2018, de 16h30 à 22h, dans le théâtre Kantor (ENS de Lyon, site René Descartes), aura donc lieu une soirée cinéma sur le thème Asie et gastronomie.  


Programme de la soirée

16h30 : Ouverture du Nouvel an lunaire

Allocutions

Présentation des films : table ronde avec Romain Graziani et Elise Domenach (IAO, ENS de Lyon).

17h00-19h30 : Projection du premier film : タンポポ (Tampopo), de Itami Jūzo (Japon, 1985). Avec Yamazaki Tsutomu, Miyamoto Nobuka, Watanabe Ken. Durée : 1h58min.

Synopsis : Tampopo (Pissenlit), qui élève seule son fils, tient un petit restaurant de ramen, les nouilles japonaises. Elle vit sobrement jusqu’au jour où l’un de ses clients décide de l’aider à trouver la meilleures de toutes les recettes.

Tampopo est le 3e des dix films écrits et réalisés par Itami Jūzō (1933-1997). C’est aussi le film qui lui assura sa renommée internationale. Sortie en 1985, cette comédie japonaise est, selon son auteur, le premier « ramen-western ».

Selon le critique Roger Ebert du Chicago-Sun Times (11 sept. 1987), « ce film, très très japonais, qui semble ne faire aucun effort pour communiquer avec d’autres cultures, est universel, justement pour cette même raison. Qui ne peut s’identifier à la quête des pâtes parfaites ? »

19h30-20h00 : Pause

20h00-22h00 : Projection du second film : 饮食男女 (Sucré Salé), de Ang Lee (Taïwan, 1994). Avec Lung Sihung, Wang Yu-Wen, Wu Chien-Lien. Durée : 2h04min.

Yin shi nan nu en version originale, Sucré-Salé en français, Eat Drink Man Woman en anglais.

Synopsis : A Taipei, M. Chu, cuisinier de renom, vit seul avec ses trois filles adultes, dont les vies prennent des trajectoires différentes, symboliques du Taiwan des années 90. Le dimanche, la famille se retrouve autour des somptueux mets préparés par leur père.

Yin shi nan nu, dont le titre fait référence au Livre des Rites de Confucius, est le 3e film de Ang Lee.

Acclamé par la critique internationale, selon Hal Hinson du Washington Post (19 août 1994) « c’est une magnifique balance d’éléments, à la fois moelleux, harmonieux, poignants et drôles ».


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.